Smok, le pilier de la Race

SMOK, le pilier de la race par Patrick Delacroix

Le Dr Hryniewicz produit trois portées en 1956 - deux par Smok hors Diuna et une par Smok hors Wiga. Smok effectua ensuite avec succès dix saillies de 1956 à 1959. Par obligation, il était utilisé avec ses filles et petites filles. Il produisait des chiens qui correspondaient exactement à ce que recherchaient alors les fermiers et les éleveurs. Quelques mots de Mme Hryniewicz :

“ A cette époque, j’utilisais intensément l’inbreeding (consanguinité) dans mon élevage. J’avais la chance que cela ne tourne pas mal ... Je pense que je dois tout à Smok, qui, en étant hautement homozygote, transmettait toutes ses qualités à sa progéniture.”

Les demandes de chiots affluaient depuis toutes les régions du pays. Pour s’assurer que la race conservait bien ses qualités bergères, elle envoyait des chiots de chaque portées, pour travailler dans des fermes près de chez elle. Plus tard elle les reprenait à l’élevage.

En 1958, le Dr.Hryniewicz produit sa première portée avec pedigree portant son affixe. Depuis 1956, l’affixe Kordegardy a produit 476 chiots, 31 d’entre eux sont devenus Champions. Parmi les meilleurs citons : Harfa la mère du premier PON Champion International , Amok Moniek; Inkluz et Iwa; Lider qui est le père du fameux Doman; Assan; Garda Wtora; Duda la mère de Witez qui lui même est le père du célèbre Gwarek z Psiego Raju; Szelma; Lubek; Rola etc.

Le “retour au premier plan” du PON aura pris quinze années après la seconde guerre mondiale. La première expo avec un nombre significatif de PON exposés, a été la Mondiale 1965, en Tchécoslovaquie. Les neufs PON présents ont tous obtenu le qualificatif Excellent.

Après 1970 la race est devenue populaire en Pologne et de nombreux nouveaux éleveurs ont rejoint les rangs des passionnés de la race. La plupart ont commencé à partir d’un Kordegardy. La FCI reconnu la race en 1959. En 1975, il existait 66 affixes actifs en Pologne.