Histoire de la race par MIROSLAV REDLICK ( 1975 )

 (D'après un article du prof.Dyakowska, membre fondateur et longtemps Président du club Polonais)

 La première information écrite sur la race date du XVIème siècle. Paradoxalement, elle a d'abord été publiée en Angleterre. La regrettée Mme Willison, à l'origine du développement de Bearded Collie afin d'en faire une chien d'exposition, nous apprenait alors :

 "Vers 1514 les Polonais étaient amenés à commercer avec d'autre pays et un on a assisté à des échanges records de commerce de la part d'un navire dont le propriétaire K.Grabski naviguait de Gdansk en Ecosse pour échanger du grain contre des moutons Ecossais. Avec lui, il amenait six Bergers Polonais de Plaine."

Finalement trois d'eux étaient échangés pour un bélier et une brebis appartenant à un berger Ecossais, qui admirait les chiens pour leurs excellentes capacités au travail.

Une autre information nous vient du XVIIème siècle. Un chien de berger de taille moyenne, avec une robe à poil long est mentionné dans l'instruction écrite par la Princesse Jablonowska, qui ordonnait que de tels chiens devraient accompagner les bergers dans ses propriétés de Podlasie (Nord-est de la Pologne), pour leurs remarquables qualités au travail. En 1779, Christopher Kluk, un auteur réputé en zoologie et en botanique, décrivait un chien, que l'on peut considérer facilement comme l'ancêtre du Nizinny. A cause de leur robe hirsute (garnie de poils très fournis et souvent en désordre) , il employait pour les désigner le mot poodle qui signifie Caniche :

 "...les poodles sont habituellement de taille moyenne , hirsutes, ce sont des chiens très astucieux, doués d'une intelligence presque humaine. Aucun autre chien ne soutient la comparaison pour la conduite des troupeaux."

 Des informations démontrent que ce chien de taille moyenne, à la toison hirsute, qui conduisait les troupeaux, existait depuis des siècles en Pologne, principalement dans les territoires du Nord et de l'Est. Il ne fait aucun doute que ce chien trouve son origine chez les chiens de bergers d'Asie (de type Terrier du Tibet) qui sont également les ancêtres du Puli (Hongrie) , Catalan, Schapendoes (Hollande) etc.

 Comme la race était gardée surtout pour ses qualités au travail, aucune attention spéciale n'était portée au type. Dans les faits, nous disposons d'une peinture, datant du XIXème siècle ("Un Berger" par F.Maslowski). Cette peinture représente un chien petit, au poil hirsute, à la queue courte, mais il semble que ses oreilles étaient presque dressées. On n'aperçoit rien d'autre car le chien est représenté de dos.

Au début du siècle, un intérêt fut porté aux animaux de race pure, en particulier en Pologne pour les chiens, et quelques personnes s'intéressèrent à cet intelligent chien campagnard.


Les fondations de l'élevage ont été posées par trois femmes : Maria Czetwerynska-Grocholska ainsi que Wanda et Rosa Zoltowska. La Princesse Grocholska avait acheté quelques chiens de même type et avait commencé leur élevage dans sa propriété de Planta (Est de la Pologne). Elle en exposa deux pour la première fois en 1924. Les chiens étaient d'origine inconnue, mais à partir de 1930 elle exposa régulièrement des chiens qu'elle avait produit elle-même. Ses meilleures lices était FAJKA and FRYGA, ses étalons SEP and WYKOP.

Mesdames Zoltowskie commencèrent leur élevage dans les années trente à partir d'un couple de chiens originaires de Planta : FAJKUS z Planty et TUSKA z Planty. Elles eurent cinq portées avec ce couple. Tous leurs chiens présentaient le même type. Ils étaient de taille moyenne, de couleur blanc pur ou biscuit avec des marques plus foncées sur les têtes. La plupart d'entre eux naissaient anoures.

Le travail de ces trois pionnières entraîna un intérêt pour la race. En 1937, "Mon Chien" - une revue officielle de "la Société des chiens de Travail" - publia un programme de recherche en faveur de l'établissement et du développement de la race. Ainsi Mme Zoltowska écrivait : "Dans notre région (Est de la Pologne) nous connaissons un type particulier de chien de conduite de troupeau. La type de la race demeure bien établi et uniforme, même si cela a été négligé par les paysans. Dans notre élevage nous n'avons jamais vu des chiots de type différent, du point de vue de la robe et de la couleur. Ces chiens sont parfaits pour conduire les moutons et les vaches, ainsi que pour la garde. Ce sont également des compagnons au comportement très intelligent et amical.

Tous ces efforts furent totalement anéantis pendant la seconde guerre mondiale.

Avec deux de ses chiens, Mme Zoltowska a survécu à la guerre et à l'insurrection de Varsovie (1944). Plus tard, elle s'est établie à Cracovie, et depuis nous n'en savons pas plus à son sujet.

C'est en 1948, date de la fondation de la Société Centrale Canine Polonaise que des tentatives pour sauver et fixer la race furent entreprises à Bydgoszsz (Au Nord de la Pologne). Les éleveurs pionniers y ont trouvé un important soutien de la part des autorités, et un hommage doit être rendu ici à Mme Dubrowinowa, qui a organisé tout le plan de relance de la race.

Les premiers éleveurs étaient la regrettée Mme Kusionowicz à Bydgoszcz (son affixe "Babies Wies" a existé jusqu'en 1956) ainsi que le pilier de la race, Dr Hryniewicz (affixe "Kordegarda" ). Mme le Dr Hryniewicz était installée dans un petit village du bord de mer, en 1945 (plus tard elle déménagea vers une petite ville - Leba - ou elle demeure encore aujourd'hui). Vétérinaire de profession et éleveuse de plusieurs autres races, elle était passionnée par l'élevage des chiens de berger Polonais. Elle acheta deux de ces chiens (KURTA et LASKA) à un paysan, puis rapidement, contacta Mme Kusionowicz et lui acheta deux de ses chiots. Enfin on lui donna une femelle venue de Cracovie, qui présentait beaucoup de ressemblance avec les chiens d'avant-guerre. Il est fort vraisemblable que cette chienne était issue de la paire de chiens survivants, appartenant à Mme Zoltowska.

En 1957, quatre Berger Polonais de Plaine étaient exposés à Bydgoszcz. Il n'existait pas de Standard du Pon, mais le type préféré était le chien de taille moyenne, vif, alerte et avec une robe de type hirsute (jamais soyeux ou laineux), ne montrant aucune ressemblance avec le Caniche ou le Maltais. Le Standard de la race (écrit par Mme Dubrowinowa) était reconnu officiellement en 1959.

Entre-temps, le Dr Hryniewicz produit le fameux SMOK z Kordegardy (de KURTA hors LASKA), qui est devenu le véritable "père de la race". Rapidement l'ensemble de la production "Kordegarda" était obtenue par consanguinité à partir de SMOK. Par chance, cette consanguinité à généré une unification du type de la race, sans défauts héréditaires. Le plus célèbre chien de cet élevage fut DOMAN z Kordegardy (né en 1967). Mais ce n'est qu'à partir des années 1970 que la race à connu une forte augmentation de popularité.

De nouveaux arrivants se sont mis à l'élevage, ils ont pour la plupart commencé avec des chiens du Dr Hryniewicz, quelques uns utilisaient parfois des chiennes d'origine inconnue.

A présent l'intérêt pour la race reste élevé et stable, fort heureusement elle n'est pas devenue populaire au point de n'être qu'un simple phénomène de mode.

Miroslav REDLICKI