Historique

LES PREMICES D'UNE GRANDE AVENTURE

L'histoire prend ses racines au cours de l'année 1986. Alors déjà passionnés, fascinés par la gent canine et possédant quelques chiens, nos regards furent happés par cette race quasi confidentielle en Métropole. Les éleveurs, dans l'hexagone, devaient à peu près se compter sur les doigts d'une main. Après avoir collecté divers renseignements sur le Nizinny, la chasse au trésor débuta. Un certain nombre d'appels téléphoniques plus-tard, nous avions trouvé une chienne alors âgée de 16 mois, si mes souvenirs sont exacts. Là commença, comme à l'accoutumé, une phase de réflexion sur le bien fondé de cette nouvelle acquisition. Les multiples questions se succédaient, se bousculaient, se heurtaient même, et c'est à cet instant précis, que le doute s'installa : En savions nous assez sur la race, le caractère, l'entretien, le............., la .......... ?

En fait, à chaque fois que nous envisageons l'achat d'un chien, il y a ce que je définirais comme une sorte de période probatoire entre le désir et la concrétisation.

Le projet atteignit sa pleine maturité en 1994, et pût enfin devenir réalité. Notre choix se porta sur un mâle et une femelle ayant comme objectif à mi-mot avoué l'élevage de cette race. Enfin le train était en marche. La connaissance théorique du Berger Polonais de Plaine se transforma en cours pratiques en compagnie de Jerek et Jasny, âgés respectivement de 7 et 11 mois. Malgré que nos deux Pon-Pon n'étaient plus vraiment des BB, l'intégration se déroula de façon remarquable. Par la suite, nous avons pût constater que le Nizinny possédait une faculté d'adaptation hors du commun, pour peu qu'on lui accorde notre confiance. Saperlipopette, j'allais omettre un détail ( je plaisante, si c'était le cas, je ne serais pas une véritable adepte de Pon-Pon ). Ce détail n'en est pas un pour le Nizinny ! Les pensées philosophiques, la nourriture spirituelle soit, mais y a pas que cela dans la vie ! La pensée de Pon-Pon serait plutôt " Vivre pour manger " ! Vous l'aurez compris, si nous voulons vraiment être quelqu'un à ses yeux, attachons une importance toute particulière à pourvoir ses besoins stomacaux ( de l'ordre du qualitatif, jamais, oh non jamais, d'un point de vue quantitatif ). La gastronomie revêt chez lui un intérêt quasi obsessionnelle. Pon-Pon se prend souvent à rêver de festins pantagruéliques, d'un monde où tout ne serait que denrées comestibles ! De grâce, n'hésitons pas à le faire redescendre sur terre......

L'an 1996 vu naître notre première portée de Polski Owczarek Nizinny non sans une certaine émotion. Cette nichée digne d'une palette de peinture : Effectivement, il faut savoir que cette race possède au sein de son standard la particularité d'admettre toutes couleurs, toutes tâches. Vous comprenez pourquoi la mise bas d'une Pon-Pon est un vrai bonheur, une vraie surprise, un vrai mystère.... Quel plaisir à chaque fois renouvelé. Cette spécificité de la race offrant une telle diversité, il est vrai, ne doit pas nous faire oublier l'importance d'une bonne conformation. Mais comme dirait l'autre, c'est la cerise sur le gâteau Le luxe est à portée des yeux, pourquoi sans priver ?

L'épopée ne s'arrête pas là : 1998 va voir le renforcement des effectifs. Février, arrivée au sein de la joyeuse troupe, de deux nouvelles recrues : Huragan ( 5 ans ) et Bronzowa ( 9 mois ). Deux amours de chien ! Prometteuse la jeune femelle et le mâle doté d'un potentiel génétique pas inintéressant. La suite de l'aventure va confirmer ces excellents présages d'ordre esthétiques. Mais surtout, oui surtout un caractère, ce caractère qui fait rêver tout cynophiles : Oui ce tempérament avec comme atout majeur une faculté, cette fameuse faculté d'adaptation, déjà évoquée, et qui est pour moi le facteur déterminant d'un chien " bien dans ses baskets " en toutes circonstances : A l'heure où la société, toujours plus exigeante, toujours plus pressée, toujours plus stéréotypée où il n'est plus concevable d'appuyer sur un bouton sans dans la seconde qui suit le verdict escompté n'apparaisse. Ne cherchons pas, il n'y a pas d'interrupteur derrière les oreilles de Pon-Pon, mais avec une éducation empreinte d'un minimum de bon sens, de rigueur et d'intelligence, nous aurons un chien équilibré ( avec tout ce que cela suppose ). Avec le Nizinny, inutile d'acheter un dictionnaire ou d'être trilingue.... C'est lui qui apprendra notre langage. Toutefois ne nous méprenons pas : Ce chien a du tempérament, un tempérament bien trempé même ( à l'origine, ce chien de Berger ne peut et n'a pas les quatre pattes dans le même sabot ). D'ailleurs à mon sens, c'est dans son Berceau qu'il puise ses ressources, ce qui lui permet d'afficher toujours présent......

kaillhanesthumb

Arbre d'élevage de Kaillhanes

Autre attrait de sa personnalité : Sa mémoire, une mémoire d'éléphant, une alliée souvent mais aussi une ennemi parfois, ceci dans la mesure où notre ligne de conduite à son égard sera irrationnelle, Pon-Pon ne nous ratera pas : Nous avons établi les règles du jeu et voilà que nous modifions la donne. Si nous sommes cohérents ça peut passer mais si nous commettons une injustice, la confiance aveugle qu'il nous prêtait va chanceler, et il faudra nous justifier pour rattraper le "coups".

1998, Octobre, une femelle ayant vu le jour à la maison en 1996, rejoint les rangs. A priori, elle ne devait passer que quelques mois chez nous, et puis, finalement, enthousiasmés par cette jolie chienne de surcroît super sympa, nous avons proposé à ses propriétaires de la racheter. Ils ont accepté, ayant plus d'affinités avec le Berger de Brie. Inutile de vous dire que, malgré deux ans d'absence, elle s'est sentie à l'aise dès les premiers instants. Tout le monde est unanime à son égard. Complice hors pair avec les autres chiens : Toujours partante pour les innovations en tous genres !! A nos côtés : Débordante d'affection, obéissante, agréable à vivre, comme aurait pu le résumer ma grand-mère par cette vieille expression " Du bois qu'on fait les flûtes ". Avec les tiers, elle a l'art et la manière de séduire en opérant un accueil des plus convivial. Elle fait mentir ceux qui pensent que le Nizinny est réservé au premier abord. Je dois admettre que Pon-Pon, en règle général, aime observer son interlocuteur avant de dévoilé sa véritable identité ( " chien de Berger ne saurait mentir " ). Si nous passons l'examen avec succès, il va se métamorphoser et se parer de sa panoplie de pitre. L'occasion m'est enfin donné de parler des numéros de cirque régulièrement exécutés par nos petits clowns poilus. Encore un aspect incontournable de sa personnalité, ce besoin insatiable de faire rire son petit monde. Attention ce pitre né, n'hésite pas à utiliser ses talents d'humoriste à des fins pas toujours avouables : Pour camoufler une bêtise, pour rallier l'opinion en sa faveur si il a commis un méfait.... Ne nous laissons pas attendrir par ses rictus et facéties en tous genres. Ne nous laissons pas piéger par ses dons de comédiens. Signifions lui qu'il y a un temps pour tout : le jeu, les clowneries soit, mais toutes les bonnes choses ont une fin et des limites subsistent. Quel talent ! Quelle énergie déployée pour convaincre tous bipèdes ou quadrupèdes d'emblée insensibles à son charme naturel ; A son aptitude innée d'acteur, il est capable d'y adjoindre un verre d'opiniâtreté, un bol de ténacité, une marmite de patience.... Croyez moi le plus Inuit à l'égard de Pon-Pon ne pourra pas résister bien longtemps.

" Patience et longueur de temps font plus que force et que rage "

Là est une des devises favorites de notre Nizinny......

Kaillhanes Pon's 2000-2003